Le Chef du gouvernement : Le bilan du gouvernement est honorable et il est le fruit d’une action collective.

المحور :
Le bilan du gouvernement
Date de la Session :
Session :

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a affirmé que le bilan de l’action du gouvernement pour les quatre années et demie de son mandat est honorable, et n’aurait pu être réalisé si l’exécutif n’avait agi en tant qu’une seule équipe soudée et homogène. 
M. El Otmani qui s’adressait, mardi 6 juillet 2021, à une session conjointe des deux Chambres du Parlement, a mis l’accent sur le fait que le bilan gouvernemental, constitue un bilan de l’action de toutes les composantes du gouvernement et non pas celui d’un ministre, d’un département ou d’un parti.
Il a souligné à cet égard que l’ensemble des membres du gouvernement, ainsi que les responsables et cadres des départements ministériels, ont déployé des efforts considérables et se sont attelés à leur mission avec sérieux, en dépit des agissements de certaines parties et des allégations autour de l’existence de tensions et de discordances au sein du gouvernement. 
M. El Otmani a relevé que le gouvernement n’est pas tombé, comme cela a été prédit par ces parties, ni au cours des premiers mois de son mandat, ni au bout de deux années d’exercice, encore moins après, soulignant que l’actuel mandat gouvernemental demeure « exceptionnel à tous les égards », au regard des développements qu’il a eu à confronter à ses débuts, mais aussi de la forte cohésion qui a marqué son action et qui a permis, en dépit des défis, poursuivre la mise en œuvre des grandes réformes structurantes.
Le Chef du gouvernement est revenu sur le contexte politique et économique international et national qui a accompagné la formation du gouvernement en avril 2017, marqué notamment par la crise économique et financière internationale, le recul de la croissance dans la plupart des pays partenaires «économiques du Maroc, la hausse continue des cours du pétrole depuis 2016, laquelle a culminé en 2018 avec plus de 84 dollars le baril, en plus des répercussions de la sécheresse et du manque des précipitations.
Le Chef du gouvernement a relevé que les moments difficiles que le gouvernement a eu à traverser, particulièrement ceux découlant de la pandémie du covid-19 et de ses répercussions, ont été le lot commun de tous les pays du monde, qui ont eu à confronter des perturbations dans leurs économies et leurs systèmes de santé. Il a ajouté que notre pays a pu éviter le pire, grâce à la mobilisation de tous sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste,  tant au niveau sanitaire, que social et économique, à travers le soutien mis en place pour les citoyens et les entreprises, ce qui a contribué à préserver de larges franges de la société de la pauvreté et de la précarité. Des rapports nationaux et internationaux témoignent de l’efficience de ce qui a été réalisé, a-t-il précisé. 
M. Saad Dine EL Otmani a affirmé que le gouvernement a œuvré dans l’intérêt des citoyens, où qu’ils soient, autant dans les villes que dans les localités rurales les reculées, en tant que gouvernement social par excellence, qui œuvre à l’incitation de l’emploi et de l’investissement, et qui a réussi à concrétiser une grande partie des objectifs chiffrés figurant dans son programme.
Le Chef du gouvernement a passé en revue à ce propos une série de réalisations et de réformes menées à bout, dans les domaines social et économique, et en matière de consolidation de la démocratie et du renforcement de la bonne gouvernance.
M. El Otmani a précisé à ce propos que les données disponibles jusqu’en avril 2021, font ressortir que 93 pc du nombre total des mesures prévues par le programme gouvernemental, peuvent être considérée comme étant réalisées (69 pc), en cours de réalisation  (24 pc), alors qu’une proportion de 2 pc uniquement des mesures sont en phase de lancement et 5 pc connaissent des entraves ou n’ont pas encore été lancées. 
 

Lettre d'informations