Le chef du gouvernement préside la 7è session du Conseil d’administration de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme

1_10.jpeg

Le chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani a présidé, jeudi 15 juillet 2021à Rabat, la 7ème session du Conseil d’administration de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), consacrée à la présentation du bilan de la mise en œuvre de la feuille de route de l’agence pour la période 2017-2021 et à l’examen de ses perspectives d’action.
Le Chef du gouvernement a relevé à cette occasion que la conjoncture exceptionnelle marquée par la pandémie du coronavirus, a affecté divers aspects de la gestion des programmes d’alphabétisation, comme c’est le cas pour le reste des composantes du système de l’éducation- formation.
Il a cependant noté que les efforts concertés des différents intervenants, la gestion optimale des programmes d’alphabétisation et la stimulation de la créativité pour prospecter des voies et des méthodes d’éducation innovantes, ont permis le développement de solutions ayant assuré la continuité du processus d’apprentissage tout en respectant les mesures de prévention de rigueur.
M. El Otmani a fait observer à cet égard que l’année scolaire précédente a pu être terminée en mode présentiel, en application des décisions du Conseil d’administration de l’ANLCA qui stipulent l’ouverture progressive des classes et la mise en place de groupes, afin de permettre aux apprenants de se familiariser avec les contenus numériques qui ont été développés. Ceci, a-t-il dit, a renforcé la dynamique de confrontation de la pandémie, des contraintes conjoncturelles ayant été transformées en réelles opportunités pour améliorer le système de lutte contre l’analphabétisme.
Le chef du gouvernement a salué à ce propos l’implication de l’Agence dans le chantier de transformation numérique à travers l’élaboration de contenus numériques via divers médias électroniques disponibles, et la mise en place de partenariats avec l’Union Européenne et l’UNESCO en vue de créer un institut virtuel de formation aux métiers de l’Alphabétisation devant profiter aux ressources du secteur.
Au chapitre des réalisations chiffrées, le chef du gouvernement a noté que le nombre de bénéficiaires des programmes de lutte contre l’analphabétisme au titre de l’année scolaire 2020-2021 a dépassé, pour la 4ème année consécutive, la barre de 1 million, en s’établissant à 1.200.644 bénéficiaires, soit presque le même nombre que lors de la précédente année scolaire (1.200.295), et ce malgré les circonstances exceptionnelles liées à la pandémie.
Ce chiffre constitue, en lui-même, un exploit important et une source de fierté pour notre pays, a dit le chef du gouvernement, ajoutant que le nombre de bénéficiaires, depuis la création de l’agence en 2016, a atteint 5.481.788 personnes.
M. El Otmani a relevé que ce résultat est le fruit d’une planification stratégique et de l’adoption des principes de la bonne gouvernance, à travers les efforts déployés par l’ANLCA pour la mise en œuvre de la feuille de route 2017-2021 avec l’appui du conseil d’administration et des divers départements ministériels concernés, se félicitant de l’approche participative adoptée par l’agence et de ses efforts de communication et d’ouverture sur tous les acteurs concernés.
Il a également noté que l’Agence a pu moderniser ses mécanismes de gestion et élaborer un cadre référentiel garantissant l’objectivité, l’efficience et la transparence dans la gestion du partenariat avec les organisations de la société civile, qui constitue un pilier essentiel dans la mise en œuvre du chantier de lutte contre l’analphabétisme, un succès qui demeure tributaire de la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs pour consolider ces acquis, en accordant plus d’importance à l’intégration économique et sociale des bénéficiaires.
M. El Otmani a assuré que le Maroc réalisera un saut qualitatif en matière de lutte contre l’analphabétisme, lorsque les bénéficiaires de ces programmes auront la possibilité de s’inscrire dans les programmes de l’enseignement traditionnel, de l’éducation non formelle ou de ceux de l’école de la deuxième chance, insistant dans ce cadre sur l’importance d’accélérer le rythme de transition entre ces programmes et d’activer le projet des formateurs dans le domaine de lutte contre l’analphabétisme.
Il a appelé l’agence à intensifier son partenariat avec les universités dans le domaine de la recherche scientifique pour leur permettre d’adapter le contenu des programmes à la réalité des bénéficiaires et à leurs aspirations.
M. El Otmani a également appelé à préparer le projet de feuille de route pour la période à venir, qui devra prendre en compte les directives précitées, et viser à améliorer le système de lutte contre l’analphabétisme, à instaurer le concept d’apprentissage à vie et à aller progressivement vers sa mise en œuvre de manière intégrée et consensuelle avec tous les partenaires concernés. 
Lors de cette réunion, les membres du conseil d’administration ont suivi un exposé du directeur de l’Agence, dans lequel il a présenté le bilan de la mise en œuvre de la feuille de route pour la période 2017-2021, le bilan de l’action de l’agence durant l’année scolaire 2020-2021, et le plan d’action de l’agence pour la période 2021-2023. 
Le conseil a également arrêté les données pluriannuelles, et les modes de financement des programmes d’alphabétisation pour la période 2022- 2024, et adopté une série de résolutions liées à la gestion de l’agence.
 

Lettre d'informations