Le Chef du gouvernement : La réforme des CRI a contribué à la réduction des problèmes de l’entreprise et de l’investissement.

المحور :
la réforme des CRI et son impact sur le développement économique et social des régions
Date de la Session :
Session :
Avril - 2021

Le Chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani  a affirmé que la mise en œuvre effective du chantier de réforme des Centres Régionaux d’Investissement (CRI) a eu un impact positif sur les entreprises et sur la hausse des projets d’investissement.
M. El Otmani, qui intervenait lundi 7 juin 2021 lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des représentants,  consacrée à « la réforme des CRI et son impact sur le développement économique et social des régions », a relevé que « malgré la courte durée écoulée depuis le lancement effectif du chantier de réforme des CRI, les effets positifs de ce chantier ont commencé à se faire sentir, le nombre des projets d’investissement dont ces centres assurent l’accompagnement ayant augmenté de près de 50 pc entre 2019 et 2020 et le délai moyen d’étude des dossiers étant désormais de moins d’un mois contre plus de 100 jours en 2019 ».  
M. El Otmani a précisé que le gouvernement s’est attelé à accélérer la réforme globale et la modernisation profonde du mode de gestion déconcentrée de l’investissement et de rendement des CRI, En application des hautes instructions royales, et en se basant sur les dispositions du programme gouvernemental et les recommandations de la cour des comptes. 

C’est dans cette optique qu’une commission composée du ministère de l’intérieur, du secrétariat général du gouvernement et des départements concernés s’est penchée, sous l’égide du chef du gouvernement, sur l’élaboration d’un plan et d’une feuille de route pour réformer les CRI.
De même, le gouvernement a œuvré à la mise en place d’un plan intégré et ambitieux pour réformer les CRI ainsi que le système de gestion et d’incitation à l’investissement au niveau régional, en promulguant la loi n° 47-18 portant réforme des CRI et création des Commissions régionales unifiées d'investissement (CRUI). Le décret d’application de cette loi a été adopté et ses dispositions mises en application. 
Cette réforme a permis aux CRI de se doter de l’autonomie administrative et financière et de larges prérogatives en matière de gestion des dossiers d’investissement, de leur suivi et d’incitation de l’investissement au niveau régional, a rappelé le chef du gouvernement.
M. El Otmani a indiqué que cet exercice a montré l’existence de plusieurs contraintes au niveau des missions des CRI, en termes de soutien à l’investissement et d’efficacité de l’action des commissions régionales de l’investissement. Des contraintes ont également été constatées en termes de gouvernance des centres, de gestion de leurs ressources humaines et d’éfficacité du système informatique.
Au chapitre du bilan des CRI, le Chef du gouvernement a notamment fait état de l’assistance à la création d’entreprises, avec 20.467 demandes de création d’entreprises traitées en 2020. 
Il s’est félicité d’autres indicateurs positifs tels que l’accompagnement de plus de 4000 investisseurs dans l’élaboration et la finalisation de leurs projets, le dépôt de 3361 dossiers dont 2588 dossiers ont reçu une décision finale (acceptation ou rejet) par les commissions régionales unifiées d’investissement contre 1717 dossiers en 2019 soit une hausse de 51 pc.
« Les succès de ce chantier demeure tributaire de la coopération et d la conjugaison des efforts de tous, au regard de ses répercussions positives sur l’amélioration du rendement et de l’efficacité du système de gestion et d’encouragement de l’investissement, outre sa contribution au renforcement et à la promotion du développement socio-économique et à la réalisation des conditions d’une vie digne pour les citoyennes et les citoyens», a conclu le chef du gouvernement.

Lettre d'informations