Le chef du gouvernement prend part à la Semaine de la durabilité d’Abu Dhabi

cg-2_2023-01-16.jpeg

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a pris part, lundi, aux côtés de plusieurs chefs d’État et de gouvernement, à l’ouverture de la 15ème édition de la Semaine de la durabilité d’Abu Dhabi, organisée sous le signe “Unis pour l’action climatique en vue de la COP28”.

La délégation marocaine qui participe à ce conclave est composée, notamment, de la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, et du Chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Abou Dhabi, Abdelilah Oudades.

La cérémonie d’ouverture, qui a été présidée par le Président des Émirats Arabes Unis, Cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan, a été marquée par le couronnement des dix lauréats du prix Zayed pour la durabilité.

Ce prix récompense les petites et moyennes entreprises, les organisations à but non lucratif et les établissements d’enseignement secondaire qui proposent des idées et des solutions durables, innovantes et porteuses d’un impact dans les secteurs de la santé, de l’alimentation, de l’eau et de l’énergie.

Dans une déclaration à la MAP, M. Akhannouch a souligné l’importance de la présence du Maroc à cet événement mondial majeur organisé dans le cadre des préparatifs initiés par les Émirats arabes unis en vue de l’organisation de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28), prévue du 30 novembre au 12 décembre 2023.

Il a ajouté que le prochain sommet sur le climat permettra d’assurer le suivi des décisions adoptées lors des précédentes conférences, notamment celles de Paris et de Marrakech.

À cet égard, le chef du gouvernement a salué les efforts considérables déployés par les Émirats dans la préservation de l’environnement et la promotion du secteur des énergies durables, mettant l’accent sur l’expérience pionnière du Maroc dans ce domaine.

Il a relevé ainsi que les énergies renouvelables représentent 38% du mix énergétique du Royaume, dans la perspective d’atteindre 50 % durant les prochaines années.

Par ailleurs, M. Akhannouch a noté que la participation du Maroc au Prix Zayed pour le développement durable a des connotations politiques profondes, reflétant les relations solides entre SM. le Roi Mohammed VI et son frère, Cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan, Président des Émirats arabes unis, ainsi que les peuples des deux pays frères.

Pour sa part, Mme Leila Benali a insisté, dans une déclaration similaire, sur l’importance de la présence du Maroc à la Semaine de la durabilité d’Abu Dhabi, qui constitue une opportunité importante de se pencher sur la question climatique qui pèse lourdement sur le monde, en particulier les pays du Sud.

Cet événement annuel organisé avant la Conférence des Parties sur le changement climatique, ouvre la voie à la formulation de propositions dans le domaine du climat, en particulier en ce qui concerne la question du financement de projets apportant des solutions aux défis climatiques et promouvant les énergies renouvelables, a-t-elle expliqué.

La ministre a, de même, rappelé la position pionnière occupée par le Royaume du Maroc, sous le leadership éclairé de SM. le Roi Mohammed VI, dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques et de la promotion du secteur des énergies vertes et propres, soulignant à cet égard l’importance de la coopération entre le Maroc et les Émirats arabes unis afin d’accélérer les projets d’énergie renouvelable.

À cette occasion, le chef du gouvernement a visité, en compagnie des membres de la délégation, l’exposition tenue dans le cadre de la Semaine de la durabilité d’Abu Dhabi, où des explications lui ont été fournies par les responsables des stands, notamment en ce qui concerne les projets de protection de l’environnement et des énergies propres.

M. Akhannouch s’est également entretenu avec le président désigné pour la Conférence des Parties (COP28), Sultan Ahmed Al Jaber, ministre de l’Industrie et des Technologies avancées des Émirats arabes unis.

Dans une allocution de circonstance, le président des Émirats arabes unis a souligné que la Semaine de la durabilité d’Abou Dhabi constituait une plate-forme mondiale qui incarne la volonté de son pays d’inciter les dirigeants de la communauté internationale à travailler ensemble pour servir les intérêts et les aspirations des peuples dans le domaine du développement économique et social durable.

Il a ajouté que son pays déploie des efforts intensifs pour consacrer le principe de durabilité et trouver des solutions pratiques et réalisables aux défis du changement climatique, signalant que l’initiative stratégique des Émirats arabes unis pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050 constitue une démarche naturelle dans l’approche globale de la durabilité adoptée par le pays.

Au menu de cette manifestation environnementale, figure une série de rencontres de haut niveau qui examineront les moyens de contribuer à la réalisation de la neutralité climatique, tout en bénéficiant de la première évaluation mondiale de l’Accord de Paris afin d’accélérer les progrès réalisés dans le domaine de l’action pour le climat.

Par ailleurs, cet événement se penchera sur des sujets d’actualité tels que la sécurité alimentaire, hydrique et énergétique, la décarbonisation des industries, la santé et l’adaptation au climat, ainsi que l’implication des jeunes et des femmes dans l’action climatique.

La Semaine de la durabilité d’Abu Dhabi (14-19 janvier), a été marquée par l’organisation de l’Assemblée générale de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), avec la participation du Maroc, le Forum d’Abu Dhabi sur la finance durable, le Forum mondial de l’énergie du Conseil de l’Atlantique et du Sommet mondial des énergies de l’avenir.

Lettre d'informations